Sens - rassemblement contre la bétonisation de 40ha

Mathieu Bittoun

Des terres à planter, et pas à bétonner !

Le projet d’installation à Sens d’une plateforme logistique pour un mystérieux géant du e-commerce par la société Panhard sur 40ha de terres agricoles est mené dans l’ombre, comme toujours, pour éviter les oppositions citoyennes : il a fallu des questions au conseil municipal du 23 novembre 2020 pour que quelques rares informations soient données.

 

Ce que l’on sait :

On parle de l’implantation d’une immense « plateforme logistique pour un géant du e-commerce » par le groupe Panhard, sur 40ha de terres agricoles.
Les impacts néfastes qu’aurait ce projet sont nombreux :

  • Destruction du patrimoine naturel et rural sénonais, dans la lignée des ravages déjà commis avec la multiplication des zones commerciales et d’activité, alors même que des zones existantes périclitent.
  • Dégradations environnementales nombreuses : artificialisation des sols nuisible aux nappes phréatiques, pollutions de l'air, lumineuses et sonores, destruction des continuités des trames bleues, vertes, noires...
  • Nouveau recul de l’activité agricole, un atout majeur d’attractivité gaspillé.
  • Augmentation terrible du trafic routier : Près de 1000 mouvements quotidiens Poids lourds, et plus de 2500 mouvements de « Véhicules légers », c’est-à-dire de grosses camionnettes
  • Destruction des commerces locaux, au bout du compte, des pertes nettes d’emplois
  • Nouveaux coûts de voirie et de réseaux récurrents pour la collectivité, qui devront être assumés quel que soit le destin de ce projet

 

Pourquoi si peu de transparence et d’information publique ?

  • Quels avantages fiscaux pour ce « géant » ?
  • Quels bénéfices attendus en termes d’impôts locaux au regard des investissements initiaux et des coûts récurrents d’entretien des infrastructures ?
  • Comparons avec un commerce « type » de notre ville, en termes d’imposition au m² !

 

DES EMPLOIS CRÉÉS, VRAIMENT ?

Ce véritable bouclier magique derrière lequel se retranchent les soutiens du projet est une illusion !

  • 2000 emplois promis, ce sera dans les faits 200 ou 300, il suffit de voir ce qui s’est fait ailleurs
  • 1 emploi créé dans le e-commerce c’est 2,5 emplois détruits dans les commerces de proximité
  • Avec la Robotisation, à terme, c’est 0 emploi que nous aurons.
  • Des emplois précaires dans des conditions de pénibilité avérées : cadence de travail infernale imposée par des robot, pauses réduites, burn-out fréquents…C’est un rythme proprement inhumain.
  • Une rotation du personnel très élevée, les employés sont renouvelés très régulièrement, avec une formation minimale des salariés.
  • Aucune garantie sur la durée de cette activité

Vous pouvez aussi nous soutenir en signant la pétition en ligne !

Comment cela se passe-t-il sur d’autres sites à deux pas de chez
nous ?

  • A Savigny-sur-Clairis, à 25km de Sens, la base logistique de 57.000m² du promoteur FM Logistique pour le compte de Carrefour a fermé après seulement 2 ans. 300 emplois perdus.
  • A deux pas, Ibiden qui a touché des subventions de la région pour s’installer, part en Hongrie en 2018. 300 emplois perdus

Et si on regarde sur la France entière, les exemples sont légion, et les opposants arrivent souvent à empêcher ces projets de se faire pour sauver leur patrimoine naturel et les commerces de proximité.

Fichiers