"Foutu pour foutu"