Rassemblement en soutien aux victimes de l'agent orange

Benjamin Lemesle

Il y a plus de 40 ans, la guerre du Vietnam s’achevait. Pourtant des familles entières souffrent encore des effets de la guerre chimique américaine menée entre 1961 et 1971.
Aujourd’hui, plus de 3 millions de personnes souffrent de maladies graves, de cancers et de handicaps suite aux épandages de défoliants et d’herbicides, en particulier l’Agent Orange contenant de la dioxine. Plusieurs centaines de milliers d’enfants forment une 3e et une 4e génération de victimes atteintes de malformations et de dysfonctionnements graves du système immunitaire et nerveux.

Avec près de 80 millions de litres d’herbicides déversés et plus de 2 500 000 hectares contaminés, ces épandages ont détruit 20 % des forêts du Sud du Vietnam et pollué 400 000 hectares de terres agricoles. S’y ajoutent la destruction de plus d’un million d’hectares de forêt tropicale et la disparition d’une faune abondante. Plus d'infos ici.

En 2014, Tran To Nga a porté plainte contre les firmes des États-Unis, dont Monsanto et Dow Chemical, qui ont produit ou fourni l’Agent orange déversé par l’armée américaine sur le Vietnam entre 1961 et 1971. Après plusieurs reports, la date des plaidoiries est fixée au 25 janvier 2021 au Tribunal de grande instance d’Évry. Il s'agit d'un procès historique.

 

Tran To Nga en manifestation

 

Un rassemblement de soutien est organisé le samedi 30 janvier, Place du Trocadéro (en haut des escaliers) de 14h30 à 17h. Le collectif Vietnam-Dioxine compte sur la mobilisation du plus grand nombre dans la lutte contre l’Agent Orange-dioxine, mais également pour apporter votre soutien à Tran To Nga.

 

Vous pouvez trouver plus d’informations sur la page de l’évènement Facebook (ici).

N'hésitez pas à leur apporter votre soutien !