Greenpeace vient de publier un rapport [« L’argent sale du capital »] qui revient sur l’empreinte carbone du patrimoine financier des ménages. L’empreinte carbone du patrimoine financier des 1% les plus riches est lié à 66 fois plus d’émissions que celui du premier décile. La revue Regards en parle avec Clément Sénéchal, chargé de campagne politiques climatiques.
http://www.regards.fr/la-midinale/article/clement-senechal-il-faut-part…