Assemblee pour le climat - 26 août - Caen

Uni.e.s pour le Climat Caen • 8 Juillet 2021

Bonjour,
Le collectif citoyen Uni.e.s pour le Climat de Caen organise une assemblée pour le climat, le 26 août, pour préparer divers événements à l’occasion de la COP26 de Glasgow. Sont invités nos amis du climat, ainsi que les groupes, associations, réseaux, syndicats avec lesquels nous travaillons habituellement.

Voici l’invitation adressée à toutes et tous :

Aux associations, syndicats, réseaux, collectifs, medias alternatifs, lieux… parties prenantes des mobilisations pour le climat à Caen :
ACAPACC, ACRO, Alternatiba Caen, AMAP le réseau, Amnesty International Caen, ARDES, ARPE, Artifaille, Asso Hastings Saint-Nicolas, ATTAC, Biens Communs, Caen au Pied du Mur, Caen Ouest Saint-Paul Environnement, CCFD Terre Solidaire, CELPE, CITIM, Collectif Droits des Femmes 14, Collectif Place de la République Caen, Comité Amérique Latine Caen, Confédération Paysanne 14, Coop5pourcent, CREPAN, Confédération syndicale des familles, Dérailleurs Caen, Enercoop, Extinction Rebellion Caen, Gilets Jaunes du Monde d’Après, Groupe Ornithologique Normand, GRAINE Normandie, GRAPE, KIC-CIP, L’Aqueerium, L214 Caen, La Centrifugeuz, La Demeurée, La Fourmilière, La Générale Marabille, La Pétroleuse, La Route en Communes, Les Amis de la Nature, Ligue des Droits de l’Homme, Maison du Vélo, Mouvement de la Paix, Mouvement National Lycéen, Normandie Equitable, Nous Voulons des Coquelicots, Nucléaire en Questions, Osez le Féminisme Calvados, Plaine Sud Energie Association, Quelle Chouette Planète, Radio Bazarnaom, Radio Racailles, Résistance à l’Agression Publicitaire, Rugir, SL-Caen, Soeurcières, Surfrider14, Terre de Liens, Terre des Hommes, Terre Happy, Transition Citoyenne, Vagabonds de l’Energie, Vélisol’, Vélorution Caen, Vent d’Ouest,
CFDT, CFTC, CGC, CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNSA
A tous et toutes nos ami.e.s du climat,

Cher.e.s ami.e.s,
Comme vous le savez, la prochaine conférence intergouvernementale sur le climat (COP26) se tiendra à Glasgow du 1er au 12 novembre 2021.
Pour en parler, nous vous proposons une réunion ensemble le 26 août prochain à Caen.

****
Ce 26ème rendez-vous mondial aura une importance particulière. Venant six ans après l’accord de Paris, il devrait prendre acte de l’insuffisance de l’action des Etats pour enrayer le réchauffement climatique et définir de vraies politiques de rupture.
Mais l’expérience nous a montré qu’il serait hasardeux de faire confiance aveuglément aux Etats pour prendre les bonnes décisions. La mobilisation des peuples est nécessaire pour peser sur le sommet. Cette mobilisation se prépare déjà. A Caen, comme partout en France, nous devons y prendre notre part. C’est pourquoi nous vous invitons à une première réunion pour la construire ensemble, associations, collectifs, réseaux, syndicats, et toute personne voulant agir pour le climat.
Nous vous proposons la date du 26 août (18h, lieu communiqué plus tard) pour faire le point sur le calendrier des actions mondiales en préparation et bâtir ensemble le nôtre à Caen, bien sûr calé sur les dates nationales et mondiales.

L’enjeu est important. Ces jours derniers, les grands médias ont largement commenté les éléments d’un prochain rapport du GIEC, en cours d’élaboration par les scientifiques. Il est alarmiste, à juste titre. Malheureusement, il confirme de précédentes communications du GIEC. Si rien n’est fait, le seuil de +1,5°C du réchauffement sera franchi dans quelques années, entraînant la multiplication de catastrophes climatiques.

Il est encore temps mais ce temps est compté. Les scientifiques ne cachent pas la gravité de la situation mais nous expliquent aussi que chaque dixième de degré compte et qu’il est encore temps d’agir vraiment pour contenir le réchauffement mondial à un niveau le plus bas possible. Pour cela, il faudrait des décisions politiques, des politiques publiques rompant avec le passé. Certes, le tout récent sommet du G7 n’incite pas à l’optimisme. Les gouvernements de ce groupe se sont engagés à en finir avec le charbon (enfin !), mais ils ne remettent pas en cause les autres énergies fossiles, pétrole et gaz. Ils s’accordent sur un objectif insuffisant et trop lointain : la « neutralité carbone » avant 2050, sans feuille de route crédible, alors que la décennie 2020 est décisive. Enfin, six ans après l’accord de Paris, les aides promises aux pays du Sud ne font toujours attendre. Mais rien n’est joué encore : la pression des peuples au niveau mondial peut changer la donne.

Les grandes mobilisations de 2018 et 2019 ont permis que l’enjeu du climat s’impose dans le débat public. La pandémie de covid, catastrophe sanitaire d'ampleur, l’a relégué un temps au second plan mais la conscience du danger que représente pour l‘humanité le réchauffement planétaire n’a pas disparu. Les peuples du monde entier – et notamment du Sud – sont prêts à se mobiliser à nouveau pour que les Etats prennent les bonnes décisions pour une transition juste.

Que faire à Caen ? A ce jour, nous n’avons pas le calendrier national ou mondial des mobilisations à venir. Mais il est certain que, ces prochains mois, l’attention du monde entier se portera sur les enjeux climatiques, notamment début novembre.

A Caen, comme dans d’autres villes, nous voudrions que ce moment soit celui d’une grande mobilisation populaire, avec une marche pour le Climat, bien sûr, mais aussi d’autres événements permettant de rassembler très largement, au cours d’une « semaine – ou d’une quinzaine - pour le climat ». Voici quelques idées que nous mettons en discussion pour l’assemblée du 26 août :
 une ou des réunions publiques, des tables rondes, sur des thématiques liées à l’enjeu climatique et déjà dans le débat public, pour montrer que des alternatives existent, liant la défense de l’environnement et les enjeux sociaux, sans masquer les interrogations, les débats voire le cas échéant les divergences entre nous : transports et mobilité ; alimentation, agriculture, industrie agroalimentaire ; énergie ; écoféminisme… la liste n’est pas limitative.
 des actions « médiatiques » (balisage de voies cyclables…) ou des rendez-vous traditionnels liés aux marches pour le climat (vélorution), ou des « suites » aux campagnes déjà commencées (transport, rail, aéroport de Carpiquet, place de la République, Amazon…).
 une soirée festive - concert… - pour le climat.
 une ou des soirées ciné-débat ;
 peut-être une réunion publique après cette « semaine pour le climat » pour tirer le bilan de la COP26.

Cette liste n’est pas limitative et nous comptons sur vous pour apporter d’autres idées. Nous aimerions pouvoir bâtir un programme qui sera d’autant plus fourni que seront nombreux et nombreuses celles et ceux qui s’investiront dans l’organisation de cette semaine pour le climat.
Chaque événement pourrait être organisé par une ou plusieurs associations, ou un groupe de travail de bénévoles. Le tout serait rassemblé dans un programme à diffuser largement.
Voilà le projet que nous vous proposons de discuter le 26 août.

En comptant sur votre participation et votre engagement,

Amicalement