Bonjour à toutes & tous !

 

Puis-je vous proposer une idée de campagne pro-climat ?

Elle est construite autour d'un geste individuel simple, gratuit, accessible à tous. Pour l'accomplir, quelques minutes d'attention suffisent.  Il devient efficace quelques jours plus tard et ses effets peuvent durer votre vie entière.

Rien de neuf cependant : il est déjà cité en queue de peloton dans certaines todo lists éco-responsables. 

Ce que je propose d'un peu nouveau, c'est que nous nous concertions pour être des milliers à faire ce geste le même jour, la même semaine ou le même mois...Et qu'on le fasse savoir !

Si nous y parvenons, je suis convaincu que ce jour, cette semaine, ce mois-là resteront dans l'Histoire comme le vrai coup d'envoi de la transition écologique.

"Enlève ton masque Mytho Man, on t'a reconnu ! "  

Lisez attentivement la suite s'il vous plait...

 

Quelques banalités

 

Vous êtes militant humanitaire ou climatique. Vous êtes aussi client du Crédit Agricole, de la Société Générale, de la BPCE ou de BNP-Paribas...Quelques questions à se poser :

A quoi bon manifester si pendant que je manifeste, mon argent pompe du pétrole ou extrait du charbon ?

Quelle est la capacité d'action de mes cotisations et de mes dons comparée à celle de mon compte courant ?

De quoi un banquier a-t-il le plus peur ? D'un tract, d'un sit-in, d'un courriel incendiaire ou de perdre un client ?

J'exhorte l'Etat à augmenter les budgets consacrés à la protection de la biodiversité, au virage énergétique,  à la justice sociale,  aux hôpitaux, à l'aide internationale...

"En même temps", ma banque, celle que je rémunère chaque mois, possède plusieurs centaines de filiales  dans les paradis fiscaux, pratique l'optimisation à grande échelle et prive l'action publique de ressources qui pourraient faire la différence...

 

Trouver des slogans moins idiots que ceux-ci

Tu veux changer le monde ? Commence par changer de banque !

Pour que le monde change, il faut que les banques changent. Pour que les banques changent, il faut changer de banque.

Pour réduire les émissions, réduis la consommation. Pour réduire la consommation, réduis la production. Pour réduire la production, réduis les investissements. Pour réduire un investissement, augmente son risque

 

Lancer une campagne d'action nationale : on bascule en mode Climathon !

Toutes les associations participantes unissent leurs forces pour organiser une campagne nationale. Qui sera une campagne d'information mais aussi et surtout la médiatisation d'une action collective : les milliers de militants qui s'y sont engagés au préalable vont les uns après les autres transférer leurs comptes bancaires...

Ils seront rejoints par tous ceux que notre exemple et nos arguments arriveront à convaincre.

Les comptes associatifs, les comptes de CSE, syndicats, partis politiques et clubs divers sont évidemment les bienvenus.

Ca devrait avoir de la gueule !

 

Je suis venu te dire que je m'en vais

Chaque demande de transfert est accompagnée d'un courriel standard (ou pas) adressé à la banque fossile. Il explicite les causes du divorce. 

Un "compteur de migrations bancaires" est médiatisé et mis en ligne.

 

Points à préciser par nos experts :

  • Quid du cadre juridique ? Inciter à quitter certains établissements bancaires pour en rejoindre d'autres...J'imagine qu'il faudra peser chaque mot.
  • Comment authentifier les déclarations de transfert ?
  • Trouver un nom sympa et accrocheur pour le "compteur de migrations bancaires"
  • Pour illustrer en temps réel chaque incrément de ce compteur, trouver un visuel agréable et "satisfaisant", une animation esthétique et apaisante, conçue pour devenir virale.

 

Pour élargir le mouvement, on aide les hésitants

A tous ceux que les démarches en ligne peuvent rebuter, les bénévoles des associations engagées dans la campagne proposent une aide technique à la mobilité bancaire.

 

On les récompense

Et pourquoi pas un cadeau de bienvenue offert par les associations ou par les banques de destination ?

Un système de parrainage en faveur des plus modestes parmi les candidats au transfert ? 

 

Rêvons un peu (beaucoup) : ce bonus (quelques centaines d'euros ?) pourrait-il être financé par du crédit carbone ? Après tout, à la fin de l'opération de migration, la capacité d'émission de CO2 de l'économie dans son ensemble a bel et bien diminué... 

 

Masse critique

A vue de nez, les banques carbonées se partagent 90 % de la clientèle totale. (https://fr.statista.com/statistiques/733699/classement-banque-selon-nombre-clients-france/)

On lance les paris ?

A partir de quel niveau le "compteur de migrations bancaires" commencera t-il  à faire bouger les lignes? 

Dès 1000 transferts ? 5000 ? 10000, 100000 transferts ?

Quel est le pourcentage minimal de militants à convaincre ?

Quelle est la proportion minimale de clients non militants à exfiltrer ? 

Si l'expérience est concluante en France, pourquoi ne serait-elle pas reprise partout en Europe ?

Très cordialement,

GC

Fichiers